Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:45

DSCN2841Lors de la dernière manche européenne de Supermono, Brian Slooten sur sa 450 Suzuki Nicco Bakker  a remporté les deux manches au nez et à la barbe des Gromonos qui développent beaucoup plus de chevaux que sa minimono450. Les temps affichés par les hommes de tête lors de l'épreuve sont très proches des chronos de Moto 3.

 

A noter lors de cette même épreuve, les brillantes 8ème et 9ème de Bruno Collin, (ex champion monopsort du Challenge des Monos) sur la 450 Honda TVX; il ne manquera pas de nous raconter son expérience dela minimono en championnat d'Europe très bientôt.

 

 

 

 

A la fin de la semaine , la 4ème épreuve du Challenge des Monos se dérouleré sur le circuit de l'Anneau du Rhin. Un nouveau pilote du Challenge des Monos aligne une Moriwaki 250 MHD.

Aymeric a eu la gentillesse de répondre à quelques questions et nous a aussi confié confié quelques photos de sa Minimono/ Moto 3

 

Bienvenue au Challenge des monos .

Avant de nous présenter la moto, peux-tu nous dire deux mots sur le pilote ?

 

Je n’ai aucune expérience en compétition moto, le Challenge des monos à l’Anneau du Rhin sera ma première course.

J’ai seulement participé à des journées de roulages, cela fait 3 ans. J’ai commencé avec une Street Triple, puis une CBR600RR et aujourd’hui une Moriwaki MD250H.

 

Est-ce que tu peux nous présenter ta moto en quelques lignes?

 

La Moriwaki MD250H est fabriqué au Japon. Elle est composée de tous les éléments d’une Honda 125 RS, un moteur 250 CRF X carbu, un cadre et bras oscillant Moriwaki.

Je l’ai acheté en Hollande en début d’année 2013, c’était la moto d’entrainement d’un jeune pilote de la Moriwaki GP3 Junior Cup.

 

Tu as choisi une moto très originale pour participer à cette manche du Challenge des Monos . Peux-tu nous expliquer les raisons de ton choix ?

Je n’ai pas choisi cette moto pour participer exclusivement au Challenge des Monos. Je suis tombé sous le charme l’année dernière. J’ai toujours voulu une Honda 125 RS sans l’inconvénient de son entretien.  La Moriwaki MD250H est la solution. J’ai aussi hésité avec la BMS250 et la BEON PreMoto3, mais elles sont plus chères, j’ai moins confiance à la conception et les pièces sont moins disponibles.

J’avais aussi dans l’idée de faire une Honda 125 RS avec moteur 450 CRF (comme l’équipe TVX) ou monter un Kit Beon 450GP sur une 450 CRF. L’option Moriwaki MD250H m’a paru plus raisonnable (moins de boulot et commencer à se faire la main avec une base saine).

 

Pourquoi opter pour une moto petit gabarit alors que tu es plutôt grand ? 

Je préfère l’idée d’avoir une  moto légère que puissante. J’ai choisi cette option car justement je ne suis pas très grand : 1m70 pour 63kg. J’ai donc le gabarit des plus grand pilotes de cette catégorie, bien qu’ils soient plus jeunes.

 

As-tu déjà couru sur ce genre de moto de course ?

Non, le Challenge des monos à l’Anneau du Rhin sera ma première course. J’ai regardé en début d’année pour participer au championnat de France, j’ai trouvé cela très mal organisé.  Le règlement est apparu très tard, ce qui laisse peu de temps à la préparation, il est très confus et ne laisse pas trop de place à la catégorie Pré-Moto3. Le passage de 125 2T a 250 4T a l’air compliqué en France. Il me semble avoir lu que BMS a essayé mais a dû finalement partir en Espagne.

 

Est-ce que tu comptes participer à d’autres championnats avec cette moto. ?

Je pense faire le Trophée de l’Anneau du Rhin en catégorie -100ch

 

Tu es le second pilote à t’afficher sur une 250. Penses-tu que d’autres pilotes vont t’emboiter le pas ? 

Oui j’espère que d’autres pilotes 250 viendront au Challenge des monos. Mais tout en gardant une ambiance conviviale avec une bonne cohabitation entre les pilotes expérimentés et  débutants. Mais je pense qu’on l’on n’est pas beaucoup à posséder ce genre de moto, la plupart sont de jeunes pilote avec de hautes ambitions.

 

Es-tu membre du Moriwaki Club de France ? 

Je ne connais pas de Moriwaki Club de France. Je pense être le seul français possédant une Moriwaki MD250H. Il y a des jeunes français du Team Pregp5 qui participe à la Moriwaki GP3 Junior Cup, mais les motos sont en location auprès de TENKATE. Un de mes amis en recherche une d’occasion, il trouvera surement sont bonheur en fin de saison.

 

Depuis quand roules tu avec  ta belle minimono …. A moins qu’elle ne soit plus proche d’une Moto3 ?

Je roule avec cette moto depuis Avril 2013. Je la qualifierais de Pré-Moto3. Elle est un cran au-dessous de la Honda NSF250R, mais il y quand même des pièces châssis communes et les pièces moteur sont beaucoup moins chères et exclusives.

 

Quelles sont tes impressions ?

Les premiers essais sur piste furent mouvementés. Elle était trop maniable, je tombais rapidement sur le point de corde à tel point qu'il fallait que je la relève. J'ai dû aussi me faire aux rapports inversés. La position est très radicale comparé à une 600 sportive. J'avais aussi pas mal de retour de guidon dans les petites courbes. Ce que j'ai rapidement corrigé en serrant l'amortisseur de direction.

Niveau moteur rien à redire dans les petite et moyennes  accélérations, mais dans la ligne droite il manque des chevaux. L'avantage c'est que tu travailles mieux ta sortie de courbe et optimises la position la ligne droite.
Je commence à m'y faire petit à petit n'étant pas un grand pilote. Si je compare à la CBR600RR, les points de repères sont très différents, il faut rentrer plus tôt et plus fort en courbe, je me surprends même à lâcher les freins en courbe. Le moindre mouvement a son importance et demande plus de concentration. Le moindre petit raccord fait bouger la moto. Je pense avoir beaucoup à apprendre avec cette moto et j'ai encore beaucoup de marge.
Entre temps j'ai repris la CBR600RR et je n'ai pas du tout réussit à rouler. J'avais l'impression d'être assis un cheval de 2 mètres et de ne pas pouvoir tourner. La gestion des gaz était aussi à reprendre en considération.

Tu nous raconteras ta première course au milieu de la meute du Challenge des Monos ?

Je ne manquerai pas de faire un compte-rendu de cette première fois.  Il y a 29 pilotes, cela promet une belle bataille. Je n’ai pas de grande ambition, je suis un pilote moyen. Je découvre encore la moto. Je serais surtout là pour me faire plaisir, l’objectif sera de ne pas être dernier .

 

 

Merci beaucoup Aymeric et bonne chance pour cette première expérience en course et au Challenge des Monos.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Contact

  • : Le blog de blog-minimono-trust.over-blog.com
  • Le blog de blog-minimono-trust.over-blog.com
  • : Le passé et le présent des minimonos dans les championnats européens de Supermono mais surtout au Challenge des Monos.Une page nostalgie dédié au mono de course le plus économique: Yamaha 660 SZR
  • Contact