Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:24

Minimono Blog: Il semblerait que tu aies décidé de laisser de côté ton proto MV 650, pour un mini mono 450 à cadre J2L.

Mikeul : Tout à fait, ça fait longtemps que je regarde du côté du mini mono J'attendais une évolution de règlement pour m'y mettre. Les slicks sont désormais autorisés. C'est important. Le poids mini et la puissance maxi du règlement font, je suis persuadé, que c'est le meilleur choix aujourd'hui. Je voulais aussi un petit moteur pour conserver les qualités dynamiques d'une telle moto. Et me lancer un nouveau défi 

Minimono Blog : Peux-tu nous présenter ton nouveau mono de course ?

Mikeul : Il s'agit d'un Prototype à cadre tubulaire sur les côtes de base d'un Honda NSF 250 moto3 équipé d'un moteur Suzuki RMZ 450.

Minimono Blog : Peux-tu nous présenter ton châssis ?

Mikeul :Le châssis est réalisé par Jean-Louis Leboucq. Il s'agit d'une réplique du châssis de la KTM de moto3. Il est entièrement réalisé en acier au chrome 15CDV6 que l'on utilise notamment pour la construction aéronautique. Les côtes sont celles d'un Honda moto3 et toutes les pièces d'origines Honda se montent : boucle arrière, biellettes, bras oscillant, fourche etc...

La compétence de Jean-Louis s'est démontrée de nombreuses fois et surtout récemment avec les podiums de David Legalle en championnat d'Europe. Bien sûr un nouveau châssis représente toujours un pari mais nous partons sur des bases sérieuses. Le bras oscillant est celui d'origine Suzuki. Il est raccourci et modifié au niveau des ancrages de suspension pour prendre les côtes Honda. Cela présente plusieurs avantages comme un gain de temps certain et un coût très correct. L'avenir dira si ce choix est bon. Il est prévu dans le cahier des charges de refaire un bras si besoin.

Minimono Blog : Est-ce que vous vous êtes inspiré du châssis de la PAMI 450 que tu as utilisé en Championnat d’Europe pour réaliser ce châssis ?

Mikeul : J'ai tiré des enseignements du châssis de la PAMI 450 mais je suis parti sur des choix sensiblement différents.

Minimono Blog : Quel moteur as-tu choisi ? Quelles ont été tes motivations pour ce choix ?

Mikeul : Le choix du 450 Suzuki m'est apparu intéressant à plusieurs points de vue. Il est léger et très court, ce qui permet une implantation relativement simple. Le conduit de culasse présente un angle compatible avec le montage d'un carbu pour plus de simplicité. Ce moteur est costaud et son potentiel important comme nous l'a prouvé Brian Slooten en Europe. On trouve toutes les pièces de préparation dans le commerce contrairement à mon moteur actuel (XR 650) dont la plupart ont été faites sur mesure.

Minimono Blog : Par le passé tu as déjà utilisé un 450 avec quelques mésaventures. Quelles conséquences cet enseignement va-t-il avoir sur la préparation ou l’utilisation de ce nouveau moteur? (un préparateur ?)

Mikeul : En effet j'ai connu de grosses casses moteur à l'époque où je roulais avec le 426. J'ai quand même remporté le Challenge, ce qui constitue le titre gagné avec le plus petit moteur de l'histoire :-). Les nouveaux moteurs sont bien plus aboutis qu'à l'époque. En effet le Yam n'était qu'une version réalésée de la première génération de 400. Les constructeurs ont fait de gros progrès depuis. Depuis 2003, je collabore avec Alain Carreras pour la préparation de mes moteurs et son expérience sur le 450 sera mise à contribution une fois de plus. J'ai prévu de commencer par un moteur d'origine afin de valider tout les packages châssis et roues. Ensuite, je procéderais par étape afin de valider les évolutions moteur. Ça c'est l'enseignement Team James et Pami.

Minimono Blog : La fourche, l’amortisseur arrière et les roues sont des éléments essentiels dans la construction d’une moto de course. Vers quoi se sont portés tes choix ?

Mikeul :  Je ramène la réponse aux impératifs et objectifs de la construction : Le challenge des monos. A ce moment là, l'objectif est 95 KG et 60CV à la roue. Au niveau des choix : l'amortisseur est un Olhins de 600 super-sport d'occasion (ex J2L), un coût maîtrisé avec la possibilité de faire refaire sur mesure l'hydraulique par la marque. La fourche est pour l'instant un modèle TZ250, de longueur compatible avec celle du 125. J'ai prévu d'évoluer soit vers une Showa du HRC, soit vers un modèle plus surprenant. Je donnerai l'info si ça se fait. J'en garde un peu en réserve:-). Les roues sont en taille standard pour une moto 3.

Minimono Blog : Pourquoi faire le choix de construire une mini mono de A à Z alors qu’il en existe qui ont fait leurs preuves sur le marché de l’occasion?

Mikeul :   Je sais pas. Au moment où j'ai lancé le projet, j'ai pas trouvé ce que je cherchais sur le marché de l'occasion. J'ai peut être pas cherché où il fallait.

Minimono Blog : Tu as dû faire un budget pour la construction de cette mini mono A combien estimes-tu la construction de cette mini mono (hors préparation moteur).

Mikeul :  Les grandes lignes du budget à ce jour sont  : Le châssis 2400 euros tout compris mais sans le bras (Jean Louis peut faire le complet à 3000 euros), Le moteur 1350 euros, les roues (occasion) complètes avec disques neufs 400 euros, j'avais la fourche en stock ( pour info une Showa HRC coûte 1300 euros) , amortisseur 500 euros (Ohlins entièrement reconditionnés), j'avais le freinage avant PR16 et étrier 4 pistons, allumage 200 euros, carbu 300euros, radiateur neuf 100 euros, bras oscillant d'occase 70 euros. Tout le reste, c'est à dire beaucoup de chose sort de l'atelier d'usinage, soudage MikeulRacing ;-) . Ça comprend : boucle arrière, porte-couronne sur mesure avec plus d'amortisseur de couple, la ligne d'échappement complète, platines, cale-pieds, tés de fourche etc... C'est comme d'habitude, il faut pas compter ses heures. Dans un deuxième temps l'évolution prévue sera : grosse prépa moteur, jantes carbone, nouvelles suspensions.....Mais ça c'est pour un éventuel retour en Europe !

Minimono Blog : En tant que pilote… est-ce un nouveau challenge? Partages-tu cette excitation des minimonocyclistes à tout faire pour taxer les gros monocylindres … j’en connais un qui les appelle les Poids Lourds?

Mikeul : Tu pointes là, l'essence même du projet. Une remise en question du pilote avec un challenge de taille.... réduite certes mais énorme. Je n'ai aucun doute sur la capacité d'un mini à taxer une enclume. Il faudra se laisser le temps d'arriver à l'objectif. Je reste convaincu que l'esprit mini se retrouve plus dans une motorisation utilisant un vilebrequin léger. C'est ce qui se rapproche le plus des moteurs de courses 2 temps dont les parties cycles sont issues. Si le niveau de performance est au rendez-vous, j'envisagerai de refaire quelques piges en Europe.

Minimono Blog : Premier roulage prévu ?

Mikeul : Tu seras mis au courant. Je me laisse du temps car je ne veux pas bâcler la réalisation. J'aimerais que la moto soit prête à rouler en début de saison pour pouvoir au moins servir de mulet. A suivre sur : https://www.facebook.com/pages/Mikeulracing-Team/1439549702934415?ref=stream

Minimono Blog : Merci et bonne fin de préparation.

Merci à toi. Je tiens à rajouter un petit mot. Cette moto est pensée du début à la fin pour rouler en France. Le Challenge des Monos reste une belle réussite dans le monde motocycliste français. Une aventure qui dure depuis de nombreuses années et donne une vraie leçon aux autres championnats. Cette réussite est liée à un règlement qui permet de rouler à un prix raisonnable (encore que chacun à sa raison!) ou avec un budget plus conséquent. Mais même dans ce cas les limitations de puissance sont là. L'ouverture du règlement propose une catégorie monosport très intéressante et au niveau des protos on peut s'aligner avec les derniers gromonos autrichiens sans autre modification que la partie cycle, adapter à souhait ou fabriquer sa monture de A à Z. Ça va dans le sens de la réduction des coûts comme la nouvelle formule à 8 courses sur 4 week-end. Mon projet veut aussi montrer la voie d'une moto performante et moderne à un coût maîtrisé.

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 10:16

Podium J CarrèreLors de l'épreuve du Challenge des monos qui se disputait à l'anneau du Rhin, Jérôme Carrère et la Tigcraft 690 KTM s'offrent la troisième marche du podium. Nous avons recueilli ses impressions après la course

- Jérôme, Bravo pour ce podium à l'anneau du Rhin.

Tu pilotais des "grosses" avant de prendre en main la peite Tigcraft, quelles sont tes impressions après 3 courses à son guidon?

La Tigcraft mini-mono, c'est l'arme absolue pour le challenge des monos car elle est très légère, maniable et les dimensions de ses pneus permettent d'attendre une vitesse de pointe superieur aux motos qui on des pneus en 120/160.                                                                                                                                                       Pour preuve à Magny-cours je découvrais la moto et n'avais pas roulé sur ce circuit depuis 1999 et c'était mes premiers tours de roue cette saison.                                                                                                                Je n'ai fait que 4 tours en essai libre car la moto chauffait mais je me suis tout de suite senti bien.  (...)              A Ledenon la moto a été passé au banc et elle ne fait que 60cv à la roue contre 64 pour les actuels 3 premiers du classement général. On ne va pas aller chercher les 4 chevaux qui nous manquent car nous n'en n'avons pas besoin, ce serait peut être un petit confort lors des bagarres en piste et ça compenserait mon poids car je pèse 78kg mais là je pense que la moto devient fiable donc on ne va   

plus y toucher.

 

 

- Tu as eu des problèmes techniques lors de tes deux dernières courses. A l'anneau du Rhin ces problèmes mécaniques ont été résolus comment s'est passé ta course face aux autres monos?

Oui j'ai eu un début de saison difficile avec un abandon alors que j'étais deuxieme dans la roue du premier à Magny-Cours sur panne mécanique, mon mariage le jour de Carole et un problème de sélecteur (due à une chute aux essais) à Ledenon alors que j'étais deuxième et je finis 5 ème.                                                                                                                                                                                                                           Au qualifs, j'étais 4éme avec près de 2 secondes de retard sur les 3 premiers et personne ne croyait en mes chance de podium et encore moins de victoire.                                                                                                                En course et à la surprise de tout le monde et même de mes proches, je prends la tête dès le deuxieme tours mais JC et Mikeul s'accrochaient à ma roue donc au 8ème tours je les ai laissé passé pour me reposer et voir où ils étaient plus rapide que moi en espèrant les doubler dans le dernier tour, mais la direction de course nous a présenté le panneau 2 tours et le tours suivant nous avons eu le drapeau à damier je fini donc 3ème avec une certaine amertume.                                                                                                                                  En roulant derrière JC et Mikeul j'ai vu le point faible du mini mono car avec le pneu de 160 à l'arrière il remettent plus tôt les gaz que moi malgré que j'appui fort sur le cale pied exterieur (au point de le tordre et de changer la vis souvent), mais c'est compensé par la vitesse de pointe.

Tigcraft Jérôme Carrère 1- Comment envisages tu la suite de la saison?

Il reste 3 courses et je vais tout faire pour les gagner, mes chances pour le titre se sont envolées mais j'espère remonter sur le podium final.

- Comment vois tu le mono idéal de ta prochaine saison ... si tu resignes au Challenge des Monos?

La Tigcraft mini-mono avec moteur KTM est le mono idéal, car le moteur KTM ne demande pas beaucoup d'entretien et est performant. (...) Mon objectif est de faire le Championnat d'europe Supermono.                          Je suis en train de voir pour me faire une minimono 690 pour l'Europe et pouvoir m'entrainer car actuellement je ne roule que les week-ends de course car je n'ai plus de moto de piste pour l'instant.

 

Pendant la course à Haute Saintonge, Jérôme chute car plus de frein. Heureusement, le pilote n'a pas été blessé ans la chute.

Souhaitons un bon rétablissement à la moto, en espérant les retrouver pour la course à Le Vigeant pour le dernier weekend du mois d'août.

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:45

DSCN2841Lors de la dernière manche européenne de Supermono, Brian Slooten sur sa 450 Suzuki Nicco Bakker  a remporté les deux manches au nez et à la barbe des Gromonos qui développent beaucoup plus de chevaux que sa minimono450. Les temps affichés par les hommes de tête lors de l'épreuve sont très proches des chronos de Moto 3.

 

A noter lors de cette même épreuve, les brillantes 8ème et 9ème de Bruno Collin, (ex champion monopsort du Challenge des Monos) sur la 450 Honda TVX; il ne manquera pas de nous raconter son expérience dela minimono en championnat d'Europe très bientôt.

 

 

 

 

A la fin de la semaine , la 4ème épreuve du Challenge des Monos se dérouleré sur le circuit de l'Anneau du Rhin. Un nouveau pilote du Challenge des Monos aligne une Moriwaki 250 MHD.

Aymeric a eu la gentillesse de répondre à quelques questions et nous a aussi confié confié quelques photos de sa Minimono/ Moto 3

 

Bienvenue au Challenge des monos .

Avant de nous présenter la moto, peux-tu nous dire deux mots sur le pilote ?

 

Je n’ai aucune expérience en compétition moto, le Challenge des monos à l’Anneau du Rhin sera ma première course.

J’ai seulement participé à des journées de roulages, cela fait 3 ans. J’ai commencé avec une Street Triple, puis une CBR600RR et aujourd’hui une Moriwaki MD250H.

 

Est-ce que tu peux nous présenter ta moto en quelques lignes?

 

La Moriwaki MD250H est fabriqué au Japon. Elle est composée de tous les éléments d’une Honda 125 RS, un moteur 250 CRF X carbu, un cadre et bras oscillant Moriwaki.

Je l’ai acheté en Hollande en début d’année 2013, c’était la moto d’entrainement d’un jeune pilote de la Moriwaki GP3 Junior Cup.

 

Tu as choisi une moto très originale pour participer à cette manche du Challenge des Monos . Peux-tu nous expliquer les raisons de ton choix ?

Je n’ai pas choisi cette moto pour participer exclusivement au Challenge des Monos. Je suis tombé sous le charme l’année dernière. J’ai toujours voulu une Honda 125 RS sans l’inconvénient de son entretien.  La Moriwaki MD250H est la solution. J’ai aussi hésité avec la BMS250 et la BEON PreMoto3, mais elles sont plus chères, j’ai moins confiance à la conception et les pièces sont moins disponibles.

J’avais aussi dans l’idée de faire une Honda 125 RS avec moteur 450 CRF (comme l’équipe TVX) ou monter un Kit Beon 450GP sur une 450 CRF. L’option Moriwaki MD250H m’a paru plus raisonnable (moins de boulot et commencer à se faire la main avec une base saine).

 

Pourquoi opter pour une moto petit gabarit alors que tu es plutôt grand ? 

Je préfère l’idée d’avoir une  moto légère que puissante. J’ai choisi cette option car justement je ne suis pas très grand : 1m70 pour 63kg. J’ai donc le gabarit des plus grand pilotes de cette catégorie, bien qu’ils soient plus jeunes.

 

As-tu déjà couru sur ce genre de moto de course ?

Non, le Challenge des monos à l’Anneau du Rhin sera ma première course. J’ai regardé en début d’année pour participer au championnat de France, j’ai trouvé cela très mal organisé.  Le règlement est apparu très tard, ce qui laisse peu de temps à la préparation, il est très confus et ne laisse pas trop de place à la catégorie Pré-Moto3. Le passage de 125 2T a 250 4T a l’air compliqué en France. Il me semble avoir lu que BMS a essayé mais a dû finalement partir en Espagne.

 

Est-ce que tu comptes participer à d’autres championnats avec cette moto. ?

Je pense faire le Trophée de l’Anneau du Rhin en catégorie -100ch

 

Tu es le second pilote à t’afficher sur une 250. Penses-tu que d’autres pilotes vont t’emboiter le pas ? 

Oui j’espère que d’autres pilotes 250 viendront au Challenge des monos. Mais tout en gardant une ambiance conviviale avec une bonne cohabitation entre les pilotes expérimentés et  débutants. Mais je pense qu’on l’on n’est pas beaucoup à posséder ce genre de moto, la plupart sont de jeunes pilote avec de hautes ambitions.

 

Es-tu membre du Moriwaki Club de France ? 

Je ne connais pas de Moriwaki Club de France. Je pense être le seul français possédant une Moriwaki MD250H. Il y a des jeunes français du Team Pregp5 qui participe à la Moriwaki GP3 Junior Cup, mais les motos sont en location auprès de TENKATE. Un de mes amis en recherche une d’occasion, il trouvera surement sont bonheur en fin de saison.

 

Depuis quand roules tu avec  ta belle minimono …. A moins qu’elle ne soit plus proche d’une Moto3 ?

Je roule avec cette moto depuis Avril 2013. Je la qualifierais de Pré-Moto3. Elle est un cran au-dessous de la Honda NSF250R, mais il y quand même des pièces châssis communes et les pièces moteur sont beaucoup moins chères et exclusives.

 

Quelles sont tes impressions ?

Les premiers essais sur piste furent mouvementés. Elle était trop maniable, je tombais rapidement sur le point de corde à tel point qu'il fallait que je la relève. J'ai dû aussi me faire aux rapports inversés. La position est très radicale comparé à une 600 sportive. J'avais aussi pas mal de retour de guidon dans les petites courbes. Ce que j'ai rapidement corrigé en serrant l'amortisseur de direction.

Niveau moteur rien à redire dans les petite et moyennes  accélérations, mais dans la ligne droite il manque des chevaux. L'avantage c'est que tu travailles mieux ta sortie de courbe et optimises la position la ligne droite.
Je commence à m'y faire petit à petit n'étant pas un grand pilote. Si je compare à la CBR600RR, les points de repères sont très différents, il faut rentrer plus tôt et plus fort en courbe, je me surprends même à lâcher les freins en courbe. Le moindre mouvement a son importance et demande plus de concentration. Le moindre petit raccord fait bouger la moto. Je pense avoir beaucoup à apprendre avec cette moto et j'ai encore beaucoup de marge.
Entre temps j'ai repris la CBR600RR et je n'ai pas du tout réussit à rouler. J'avais l'impression d'être assis un cheval de 2 mètres et de ne pas pouvoir tourner. La gestion des gaz était aussi à reprendre en considération.

Tu nous raconteras ta première course au milieu de la meute du Challenge des Monos ?

Je ne manquerai pas de faire un compte-rendu de cette première fois.  Il y a 29 pilotes, cela promet une belle bataille. Je n’ai pas de grande ambition, je suis un pilote moyen. Je découvre encore la moto. Je serais surtout là pour me faire plaisir, l’objectif sera de ne pas être dernier .

 

 

Merci beaucoup Aymeric et bonne chance pour cette première expérience en course et au Challenge des Monos.

 

 

 

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 11:29

TVX 450 Honda RS

 

Nicolas, tu es à ma connaissance le premier à t'être présenté au Challenge des monos avec une minimono. 
Te souviens tu de ta première appartion sur le paddock avec ta 125 RS équipé d'un 450 CRF Honda

Oui bien sur,c'était en 2007 sur le circuit du Mans. Ca avait été un week-end particulier, car il faisait très froid et je crois même qu'il avait plu durant les essais et avant la course.
C'était la deuxième sortie de la moto, et tout s'était très bien passé.
La fiabilité était là.

Quels étaient les commentaires à cettte époque?
Déja,la première chose concernait le poids, mais là les gentils organisateurs m'ont rendu service, car ils avaient prévu les balances. Ce qui a mis tout le monde daccord! Nous embarquions à l'époque 17Kg de lest.
Pas évident à placer. Sinon c'était une surprise pour beaucoup, qui comprenaient mal ce que je venais faire avec une si petite moto et un moteur soit disant si fragile. Mais la moto pédalait bien et ça me convenait.

Comment en es tu arrivé à l'option minimono? 
Suite à mon aventure délicate avec mon ancien proto (chassis 250tz hors d'age et un moteur VOR530) et n'ayant jamais roulé avec de grosses machines, le choix s'est porté naturellement sur ce chassis de 125rs et un 450cc Honda

Qui a réalisé le montage et lapréparation du moteur?
J'ai appellé Mr Olivier Tavenaux, une fois l'idée murie et bien sûr il s'est empressé de lancer ce challenge. Mais il y avait une condition. Pas seulement en faire une,mais deux. Et c'est comme cela que le projet à débuté.

Le moteur est il "très" préparé?
Jusqu'à l'année dernière il n'y avait que la culasse qui était préparée. La puissance à la roue oscillait entre 45 et 50cv.
L'hiver dernier nous avons monté un moteur vraiment méchant et ce ne fut pas une réussite. Donc maintenant ce sera culasse et arbre à came uniquement. Au vu des résultats obtenus avec l'autre TVX450RF? La puissance est largement suffisante pour gagner.Donc à moi de mettre plus de GAZZZZ.

As  tu des regrets par rapport à ce montage? 
Absolument aucun!

Si c'était à refaire, choisirais tu les mêmes options? 
Exactement les mêmes!

Quelle est ton expérince de lacompétition moto? 
Avant d'arriver au challenge en 2005, j'avais fait quatre saisons de 125 promo et c'est tout. Avec une meilleure troisième place en course à Carole.

Quelles ont été tes premières impressions lors des premiers tours de roue au guidon de ta minimono?
Elle n'avait encore pas de lest et j'avais l'impression de piloter un vélo très léger de l'avant. Elle tombait sur l'angle et tournait dans un mouchoir de poche. Ensuite avec les lestes ce n'était pas la même histoire: plus lourde,pataude. Il a fallu trouver de melleurs réglages. Et après on s'habitue. Mais maintenant que j'ai pu en enlever une partie, je vais certainement trouver cela plus facile.

Qu'est ce que tu as appris au sujet des minimonos au fil des saisons?
J'ai appris grace à Yannick Deschamps qu'il fallait rentrer très vite en courbe, freiner  très tard et lâcher tout le plus vite possible. Mais je ne réussis pas à mettre cela totalement en application. Mais j'ai surtout que ce sont des motos pour gagner, si elles sont bien emmenées.

SI tu devais changer de mono de course, quelles options choisirais tu?
Un chassis de 125rs et un moteur de CRF450cc.
 
Quelque chose à rajouter?

Cette année nous passons en slick et je crois qu'il va falloir encore apprendre à piloter différement pour pouvoir tirer le maximum de cette moto. Alors wait and see.

 

Après trois pilotes interviewés, les pilotes de minimono n'ont aucun regret sur leur choix de monture. Si ils étaient dépendants de gros contrat de sponsoring, on serait en droit de se méfier mais ce n'est pas le cas.

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 16:02

2012 0602 carole 4

Vous trouverez ci-dessous la première partie d'une interview de Jean Claude Paul, champion du Challenge des monos en 2011 et 2012.

En 2012, Jean Claude Paul remporte le titre au guidon d'une minimono à cadre Tigcraft avec un moteur de 690 KTM.

Il était intéressant d'avoir son avis sur le pilotage de cette minimono pour avoir entre autres son point de vue sur le passage de la puissance (65cv maxi) avec une jante de 3.5 pouce (pneu en 120) à l'arrière.

A noter que pour son titre Jean Claude Paul utilisait pour la roue arrière des pneus DOT en 120 qui étaient montés à l'envers puisque prévus par le manufacturier pour fonctionner à l'avant.

 

 

1-D'où viens tu? De quelle planète moto descends tu?

  Je roule en moto depuis que j'ai 14 ans, j'en ai aujourd'hui 47.  De 1990 a 1996, j'ai roulé en promosport 125, et en  promosport 750 puis en monobike. 

De 97 a 2010,  je fais une grosse coupure, je ne roule que sur route et en enduro.

En 2010, je prépare  une machine pour le Challenge des monos,  je prends la 4ème place au classement scratch en proto.

En 2011, je repars avec la même moto et dès la première manche, je casse mon moteur du coup je négocie pour le reste de la saison une moto avec le TEAM HPM: je remporte le titre 2011. 

 

2-Tu es champion du Challenge des monos 2012, raconte nous ta saison en quelques mots...

Pour la première course à Ales la moto est en panne, elle sort 47 ch et à la première séance d’essai qualificatif, je fais le troisième temps. Je délaisse la mini moto pour faire la deuxième séance qualifacative avec la moto de l'année dernière. Je pars sur la grille avec le 3ème  temsp des essais et je finis 3 en course.

A Lédenon la minimono marche mieux … 53cv : troisième temps des essais  et deuxième marche du podium.

Pour la manche à Carole, la moto a retrouvé ses 64cv,  je décroche  la pole et je finis 1er.  

A Pau Arnos j’obtiens à nouveau la pole, je fais la course en tête sous la pluie quand Christophe Chabert me double. Je préfère assurer les points de la deuxième place et finir la course sur mes 2 roues.

Au Vigeant,  je décroche encore  la pole, je gagne la course avec à la clé le record de la piste de la categorie monos avec un chrono  de 1.53.127

Je serai déclassé pour 2 chevaux de trop au banc.

A Carole (2ème),  je fais la pole avec le record de la catégorie en 1.08.095. Je suis le premier à passer le drapeau à damiers, la puissance de la minimono est  vérifiée sur le banc : 59cv.

Pour la dernière manchede la saison  à le Vigeant, je suis crédité du deuxième temps sous la pluie aux essais mais je gagne la course.  


3- Quel est ton meilleur souvenir de bataille?

Ben….. voila il n’y en a pas eu la minimono était vraiment au dessus du lot et du coup c’était un peu trop facile cette saison, il n’y a pas eu de réelle bagarre pour rouler devant.

 

4- Est ce que le fait de rouler sur une minimoto t'a permis de prendre le dessus?

Oui clairement !

 

5-Avais tu déjà roulé sur une moto dont le gabarit est aussi proche d'une 125 de GP?

Non

 

6- Quelles ont été tes impressions lors des premiers tours de roue?

C'était a Lédenon avec le moteur Europe de 75cv… un grand moment, je déboulais les 600 supersport dans la montée qui commande la ligne droite du circuit.

Ce jour là, je n'étais pas très serein sur l'angle avec les petit pneus (NDLR : 90 à l’avant et 120 à l’arrière)  mais c'était trop BON !

 

7- Les différentes heures passées au guidon de ce bel outil t'ont certainement permis de découvrir un certain nombre de choses. Lesquelles?

Ca m’a appris qu'il n’y  avait pas besoin de pneus énormes pour transmettre la puissance au sol, même pour un bourrin comme moi …. Et quelle facilité ! Quelle vivacité ! Une machine sur laquelle tu n’es jamais fatigué.

 

8- En 2013, est ce que tu repars avec la même moto?

Non.

 

9- Avec quel outil as tu décidé de rouler?

Je repars sur une nouvelle machine sur base de Duke 4 avec un kit habillage carbone Duke 3 de chez Mototech en Allemagne que je me monte moi même avec une boucle arrière avec réservoir d'essence et support de batterie, le tout en aluminium. Cette machine devrait aussi me servir à rouler sur la route.

Elle fait 70cv à la roue (va falloir en perdre un peu) et 126kg pour l'instant (d'origine une Duke 4 pèse 149kg)

Sur le papier, ça fait quand même 19 kg de plus que la Tigcraft… mais  pour un peut qu'on mette un gros sur la Tigcraft, on fera le même poids :-)

 

10 - Pour quelles raisons as tu choisi cette moto? C’est tout simplement que la Duke 4 est a moi ; contrairement à la Tigcraft que je louais au Team HPM

 

11- Penses-tu pouvoir battre les minimonos en 2013?

Non ! A pilote égal la minimono est l'arme absolue pour l'instant

 

12- Pour toi quelle est la moto idéale pour le Challenge des monos?

Il faut allier un poids mini et une puissance maxi donc la Tigcraft à moteur 690 (107 kg pour 64cv )est un bon compromis ou alors il faut  la même avec un 450 avec 95 kg et 55ch.  Mais dans ce dernier cas, l'entretien est beaucoup plus important et donc plus onéreux.

 

12- Quelque chose à rajouter?

Oui un grand MERCI à Tigcraft pour la réalisation de leurs chassis et au Team HPM pour ces deux saisons et ces deux titres !

L'année prochaine les podiums seront plus difficiles mais plus gratifiants.  Car pendant la saison 2012, j'ai vraiment eu l'impression que c'était la minimono qui remportait les victoires.

 

Et bien dis moi! Tu mets une sacré pression sur le nouvel pilote de la Tigcraft à moteur KTM 690 qui appartient au Team HPM.

 

 
Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 14:37

Pami 449 Rotax Viravongsa 2Les minimonos c'est beau sur le papier, c'est beau en photo mais c'est encore ceux qui les utilisent qui en parlent le mieux. Le concept lancé en 2004 par Dave Pearce a fait des émuls. Comme je vous l'annonçais dans l'article précédent Michael Viravongsa a participé à deux courses du Championnat d'Europe au guidon d'une minimono;

en exclusivité pour ce blog, il a accepté de répondre à quelques questions.

 

         - MiKeul, peux tu tout d'abord nous présenter ta petite monture?

 

 

 La moto a un châssis tubulaire, jantes en taille minimonos PVM alu, le moteur est un rotax 450 à injection issu du quad préparé par Pami. L'ensemble pèse 86 kgs et développe 64cv à la roue sur un Dynojet. Il faut comparer ça aux grosses supermono qui naviguent à plus de 100cv au vilo pour un poids supérieur à 115kgs.

 

  • Dans le championnat de France tu utilises un chassis de 250 TZ avec un moteur de 650 XR qui développe une puissance maxi de 65cv, quelles différences en terme de pilotage ?

En quelques mots, mon TZ est un excellent châssis (titré 2 fois quand même;-) ) Cependant, le comportement reste moins extrême qu'un minimono. Le minimono est largement plus vif que ma « grosse », rentre plus fort, passe plus vite et enfile les enchaînements rapides avec une précision jamais rencontrée jusqu'alors. En terme de pilotage, il faut piloter plus propre tout en repoussant certains repères, ça bouge beaucoup mais quel pied ! Il faut veiller à ne pas perturber le châssis avec des mouvements trop brusques car la masse du pilote représente un pourcentage bien plus important de l'ensemble roulant. Je suis loin d'en avoir fait le tour. Ajouté à tout cela, le moteur qui prend beaucoup de tours (11000) avec une très faible inertie renforce toutes ces qualités.

 

  • « les petits pneus » étaient ils une contrainte pour accélérer très tôt sur l’angle ?

 

La taille des pneus n'a posé aucun problème. Les slicks Dunlop sont très performants et on peut remettre du gaz très tôt.

 

Pami 449 Rotax Viravongsa 3 jpg

 

  • Tu as fait quelques courses en Europe avec la moto que tu utilises en France mais avec un moteur plus puissant, tu obtiens pourtant une excellente 7ème place avec une moto moins puissante (n’est ce pas ton meilleur résultat en Europe ?). Sans tirer des conclusions hâtives, comment expliquer ce résultat qui ferait mentir les partisans du « toujours plus de chevaux » ! 

 

Le meilleur résultat que j'ai obtenu en Europe est une 6e place à Hockenheim. Il faut relativiser car le niveau d'alors n'était pas aussi homogène. C'est plus dur aujourd'hui de rentrer dans le top 10 qu'en 2009. Pour répondre à ta question, t'as deux écoles : plus gros, plus rigolo mais plus (voire très) cher et l'ecole « lighter is faster » plus léger, plus fin, moins cher mais rapide. Arriver à faire aussi bien dans ces conditions est très amusant et gratifiant.

 

  • Serais tu prêt après cette première expérience en minimono, à envisager de rouler en minimono en championnat de France ?

 

Tout à fait, une version française du minimono que j'utilise est sur la table à dessin, plusieurs options sont possibles et tu seras le premier au courant. Rien n'est encore décidé à ce jour.

 

  • Grâce aux annonces du blog il est possible de rouler en minimono pour un budget très raisonnable : que conseillerais tu à celui qui hésite encore ?

 

Je lui conseillerai de prendre contact avec toi ;-). Chaque année on trouve des minimonos éligible au règlement français pour des prix plus que raisonnables. Les 450 modernes sont fiables et notre règlement national protège encore assez bien de la course à l'armement.

 

Merci Mikeul de nous avoir confier ces premières impressions, tu viens de faire naître l'idée d'une nouvelle rubrique du Blog: la rubrique "Interview"

(ndr: l'année dernière, nous avions déjà eu les commentaires du jeune Maxime Pellizotti.)

Repost 0
Published by blog-minimono-trust.over-blog.com - dans Interviews
commenter cet article

Contact

  • : Le blog de blog-minimono-trust.over-blog.com
  • Le blog de blog-minimono-trust.over-blog.com
  • : Le passé et le présent des minimonos dans les championnats européens de Supermono mais surtout au Challenge des Monos.Une page nostalgie dédié au mono de course le plus économique: Yamaha 660 SZR
  • Contact